Militantisme et lutte pour la récupération de l´eau

Vendredi 13 mars 2009, Panguipulli, Chili :

18h : le bus entre dans le terminal de Panguipulli. Je retourne à l’hospedaje chez la mère de Mauricio. Ce dernier devrait bientôt arriver car chaque vendredi soir un car de touriste vient manger dans le restaurant, et il y a besoin d’un coup de main. Comme la dernière fois, je vais aider au service.

21h : Mauricio n’est toujours pas là, les touristes si. Une des cuisinières le remplace.

Mardi 18 mars : Ayant beaucoup de retard dans le travail de mes photos, je passe la moitié de la semaine devant l’ordi…

19h : Une projection du documentaire Quieren el agua (= Ils veulent l’eau) ainsi qu’un concert sont prévus au centre Mapuche de la ville. Une bonne trentaine de personnes s’y rend.

Il y est aussi question de la journée mondiale de l’eau du dimanche. Ils décident de se rendre à Valdivia pour la manifestation.

Mon visa touristique arrive à terme, j’essaie aussi de voir comment traverser la frontière, malheureusement, d’ici ce n’est pas possible. Je verrai depuis Valdivia.

.

.

.

.

Samedi 21 mars, Valdivia :

10h : je suis de retour sur Valdivia. Mauricio arrive ce soir. Nous mangerons ensemble, moules cuisinées sur le barbecue. Je vais donc au marché faire quelques courses.

En centre ville, il y a une première animation pour sensibiliser à la consommation de l’eau.

17h : un ami d’Attaly, couchsurfeuse qui m’héberge, fait un asado pour fêter son anniversaire. Il est un peu tard non ? Surtout que ce soir on va bien se goinfrer… Tant pis, allons y quand même.

18h : wahouuu, asado al palo (barbecue où la viande est cuisinée à la broche).

22h : on part, c’était délicieux, je suis rempli. Direction le terminal de bus pour récupérer Mauricio.

00h40 : les moules sont sur le feu, pour améliorer le goût, on y a ajouté des oignons et quelques grosses saucisses.

3h : direction le lit, demain, il y a la manif.

.

.

Dimanche 22 mars, journée mondiale de l’eau et de la lutte contre les represas :

13h : j’ai rejoint le cortège. Je sors mon appareil photo. Il y a déjà un peu de monde et cela continue d’affluer. Je vais faire un tour pour voir les banderoles. No importa de lado de la corriente estas, todos/as nececitamos agua (= Peu importe de quel côté du courant tu vis, toutes et tous avons besoin de l’eau), Pour la défense de notre territoire, Panguipulli sans centrale ou Tralcao, défendons l’eau / Dehors Celco.

La manif part, je croise de nombreuses personnes de Panguipulli, mais les autres villages touchés sont là aussi. Il y a bien mille personnes. C’est un succès.

Nous marchons jusqu’aux abords du marché où le cortège s’arrête. Des personnes prennent la parole pour parler de la lutte.

15h50 : on se sépare, à 19h on se retrouve pour le concert. Je suis avec Mauricio et d’autres militants de Panguipulli. Nous achetons des fruits de mer, du pain, du fromage et partons nous installer dans l’herbe pour pique-niquer. Comme nous avons du temps nous allons jusqu’à l’université Austral qui possède un grand parc.

19h30 : nous sommes entrés dans le théâtre municipal. Nous attendons, et la musique commence. Trois groupes vont se relayer avec en clôture Chinoy, artiste engagé de la région à la voix magnifique.

 

.

.

Lundi 24 mars, 8h50 : je suis dans le bus en direction d’Angostura, Argentine. Vous connaissez l’histoire, c’est lorsque j’ai dû aller renouveler mon visa touristique…

.

.

Pour accompagné cet article, voici deux diaporama :

Panguipulli : plein écran

.

.

Valdivia : plein écran

.

.

.

Cet article vous a plu ? Soyez informé par mail des prochains…

.

.

.

4 commentaires Ajoutez les votres
  1. Bisous Jérémie bonne continuation !
    Ca fait plaisir de pouvoir te suivre comme ça, j’espère que tout se passe pour le mieux.
    A bientôt !

  2. Salut, Hombre!
    D’abord, en ce 1° mai, je tiens à te souhaiter une bonne fête puisque c’est aussi la S. Jérémie…
    Ensuite eh bien j’espère que tout va bien pour toi et que ton voyage se poursuit dans la sérénité et le bonheur de la découverte…
    Comment va l’automne austral… ici le printemps boréal a du mal à s’installer! Il gèle encore le matin et la neige vient encore blanchir nos sommets!
    Bisous et @+
    Janmi, en vallée d’Aulps

  3. Bonne fête et bonnes manifs en ce 1er mai automnal, puisque – je l’avais oublié – pour toi l’automne est arrivé !

    A part ça, il me semble que ton voyage en Argentine a eu lieu en mars et non la semaine dernière comme tu l’écris ci-dessus. Tu glisses du mardi 18 mars au samedi 21 avril en quelques lignes. Qu’est-ce que tu crois ? Tu es lu en détail et ne crois pas pouvoir nous passer un mois sous silence aussi facilement !

    Au plaisir de lire la suite,

    Bisous
    Nicole

  4. Ohhh, mince,

    Non, ici tout se passe en mars…. Des que jai le temps, je corrige cela…. Car oui, jai toujours un mois et qqes de retard…

    Merci a vous pour les messages 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *