Tourisme forcé pour raison de visa expiré….

Lundi 23 mars, Villa Angostura, Argentine : je suis ici pour une nuit, car j’ai eu un problème de visa, il m’a fallu traverser la frontière. À l’office du tourisme, on m’a indiqué le camping de l’université de Cuyo comme étant le plus abordable, soit $20 pesos argentins (= 4€). Il est à trois kilomètre du centre.
18h : je pars en marchant, pour calculer le temps que je mettrais pour revenir prendre mon bus demain matin.
18h20 : mon sac de rando est lourd, il faudrait que je le pèse mais je dois bien avoir 18kg sur le dos et 5kg sur le devant dans mon petit sac à dos – appareil photo, ordi, eau….
19h : j’ai installé ma tente, et vais visiter le camping. Il y a eau chaude dans les douches, un réchaud pour cuisiner et plus bas, un magnifique lac. Si je n’avais pas rendez-vous à Talca demain soir, je passerai bien une semaine ici pour faire de la randonnée.

Mardi 24 mars, 9h45 : mon bus est à 10h15, je me suis levé il y a plus d’une heure, mais le temps de me doucher, plier ma tente et prendre quelques photos du lac, l’heure a tournée. Je déjeunerai plus tard, il me reste 30 minutes pour faire 3km avec 23kg sur le dos… Je trotte plus que je marche.
10h10 : finalement, j’ai un bon rythme, je viens d’arriver au terminal. Heureusement que c’est le matin, la grosse chaleur n’est pas encore là. Par contre, je ne le sais pas encore, mais dans deux jours, j’aurai les mollets durs comme du béton… étirements à l’horizon.
10h50 : nous partons, une personne était descendue acheter un truc et vient seulement de revenir., trente cinq minutes de perdues.
13h30 : je suis à Osorno, sud du Chili, d’où je souhaite prendre une correspondance pour Talca. Tous les bus du matin sont partis… le mien est à 00h15, et j’arriverai à 9h10. Jorge, qui me reçoit, termine ses cours à 9h30, parfait.

Osorno est une ville possédant une cathédrale originale dont le carillon émet un son magnifique. J’ai aussi visité le musée d’histoire naturelle qui retrace l’histoire de l’homme dans la région depuis la préhistoire. Très intéressant, avec un côté vieux musée de bourgade. Je suis aussi passé à l’office de tourisme pour demander ce que je pouvais faire en une journée, les coins originaux à voir. Alors, sur la carte, nous sommes ici. Ce que vous pouvez faire… Il y a le casino ici, puis cette route vous mène à la mer où vous pouvez louer de petites barques… Oui, mais mon bus est à minuit, et je suis à pied, je voudrais juste connaître les lieux à visiter. Ah, alors, il y a par là au nord de la ville un parc où l’on peut faire du canopy – passer d’arbres en arbres à l’aide de cordes –, par ici le casino… Et lorsque je lui demande s’il y a un lieu public avec le wifi, il m’indique deux restaurants hors de prix.

Difficile de croire qu’il est payé par la municipalité.

.

.

Et le diaporama qui accompagne l’article : plein écran

.

.

.

Cet article vous a plu ? Soyez informé par mail des prochains…

.

.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *