Aréquipa – Pisco, et une frayeur, une…

Dimanche 12 avril, Aréquipa, Pérou, 21h10 : Merde, je ne suis pas dans le bon bus !! Je me lève, cours à l’avant du bus en criant para (=arrêt). Le chauffeur me dit de prendre un taxi. Je traverse l’avenue en trombe, et marche vers le terminal. Les deux premiers taxis qui passent ont déjà…

Continuer la lecture